dimanche 25 mai 2014

Parménide n'arrêtait pas de zoner en pyjama...





"One morning I shot an elephant in my pajamas.
How he got into my pajamas I'll never know."

Groucho Marx



Bonjour à toutes et tous!

Au menu de ce dimanche,
encore une chtite racine qui ne mange pas de pain, qui trouvera parfaitement sa place dans cette série des “racines bulles de champagne”, dont le but avoué est de me permettre, le temps de quelques semaines,  d'utiliser mes soirées et mes week-ends à travailler sur autre chose que de l’indo-européen, tout en vous présentant des mots que l’on pourrait difficilement associer sans passer par leur racine proto-indo-européenne commune


Pour rappel, dans cette série, nous avons déjà traité de...


Et aujourd’hui, nous allons évoquer la racine proto-indo-européenne…


*yōs-


Sa signification: mmmh, disons qu’elle recouvre les notions de ceindre, revêtir


Au grec ancien, via une forme suffixée *yōs-ter-, elle a transmis ζωστήρ, zôstêr: la ceinture.

Par le latin zoster, zosteris (ceinture), au début du XVIIIème le mot est passé dans le vocabulaire médical, et s’emploie à présent pour désigner ce qui a trait au … zona.

Vous trouverez mention de “fièvre zostérienne”, ou d’une éruption zostériforme
Quant à herpes zoster, c’est tout simplement le terme médical pour zona.
Chouette!

Le rapport avec la ceinture?
Mais oui, il s’agit de l’éruption cutanée typique de cette affection, se présentant sous forme d’une bande, d’une ceinture sur la peau…

Bon, d’accord, c’est pas le mot le plus gai qui soit, ni la vision la plus agréable non plus.


Mais bon, continuons!

Connaissez-vous la zostère (du genre Zostera, famille des Zostéracées)?
Ici, nous parlons botanique: il s’agit d’une plante marine que l’on retrouve dans toutes les mers du globe.
Les zostères ne sont pas appelées ainsi du fait de leur sobriété ou rigidité, mais bien du fait que leurs feuilles, en lamelles, ressemblent à de fines ceintures

Et oui, c’est ce qu’on appelle du varech! 
Je ne puis d’ailleurs que vous renvoyer à ce très bel article établissant les liens entre gars/garçon, varech et l’anglais wreck, l’épave… : Un gars, une fille.
Oh ben en plus c'est moi qui l'ai écrit?? Ca alors.

Zostère


Toujours en grec ancien, une autre forme suffixée de *yōs-, *yōs-nā-, a donné un autre mot pour ceinture: ζώνη, zốnê.

Il s’agissait ici plus précisément d’une ceinture portée par les femmes, sur les hanches.

C'est pas donné à tout le monde, de pouvoir s'habiller
en déesse grecque et de conserver une certaine classe...


Zốnê, repris dans le latin zona pour devenir - vous vous en doutez - le français zona, nous a évidemment aussi pourvu du français zone, qui a désigné longtemps une ceinture, une bande.

Au Moyen-Age, le terme s’appliquait aux cinq grandes divisions de la surface terrestre, telles que proposées par Parménide (544-450 av. J.-C.) au Vème siècle avant J.-C., qui découpait la Terre en une zone torride, deux tempérées et deux glaciales.

Sacré Parménide!

Parménide

Macrobius:
Les cinq zones climatiques, polaires en jaune, tempérées
en bleu, torride en rouge.


Depuis, vous le savez, le mot a évolué pour désigner, notamment, les quartiers pauvres, la banlieue, la ceinture d’une agglomération.

La zone...


Ou encore, en informatique, une partie d'un domaine - ou d'un sous-domaine - gérée par un “serveur autoritaire”.

[Note privée à mes amis et collègues informaticiens ne travaillant pas sur à Paris ou n'ayant pas eu la chance de s'expatrier au Québec: il s’agit d’un serveur DNS.]

Notez, maintenant que j'en parle, c’est vrai que j’ai déjà connu, notamment à Paris, des brasseries dont une partie était effectivement gérée par un serveur particulièrement autoritaire…










Alors - c'est pas tout ça - notre racine *yōs- se retrouve encore dans

  • l’avestique yasta- “tour”, 
  • le lituanien juosiu “ceinturer”, ou encore 
  • le vieux slavon d’église *ро-jаsъ ("po-jasu") “gaine, ceinture”, dont provient le russe пояс "po-ias": ceinture.



Mais surtout…
Nous la retrouvons, par une forme suffixée *yōs-mo- dans le moyen persan *yāmak, jāmak.

jāmak désignait simplement un vêtement.

- Mais c'est super!
- Oui bon enfin, j'ai pas fini.

En persan s’est créé un composé sur jāmak: pāy-jāmeh, où pāy signifie la jambe.
Pāy-jāmeh پايجامه, c’est donc, non pas la jambe de vêtement, mais bien le vêtement de jambe, en réalité un pantalon ample…

Inde: enfant avec un paijama, 1844

Et oui, nous en avons fait notre pyjama!

Le mot nous arrive de l’anglais pyjama ou pajama ; les colons britanniques l’ayant adopté du temps de la domination britannique sur l’Inde, et ce via l’hindoustani, la langue à l’origine des modernes urdu et hindi.

Pyjama party



Eh oui!
L’eussiez-vous cru, que pyjama et zone fussent si proches?

Merci qui, mmmh??
Merci le proto-indo-européen, assurément!





Bon dimanche à toutes et tous, et…
A la semaine prochaine!




Allez, encore deux examens passés avec succès ; il m'en reste encore un, le plus long et le plus difficile…
Et puis après, on pourra (peut-être) souffler un peu…




Frédéric


Enregistrer un commentaire
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...